ARTS ET ANTHROPOLOGIE (10H)

MESO

Les derniers chasseurs-cueilleurs européens ou la naissance de l’anthropocentrisme (10H)

Les derniers chasseurs-cueilleurs européens (période appelée Mésolithique, entre 10.000 et 7.000/5.000 avant notre ère) sont souvent considérés comme relevant d’une sphère culturelle appelée à disparaître. En effet, dès le 7e millénaire avant notre ère, d’abord en Méditerranée orientale, puis graduellement dans le reste du continent européen, s’ouvre une nouvelle page d’Histoire, nommée la ‘révolution néolithique’, qui balaie les procédés économiques antérieurs, bousculant chasses et cueillettes traditionnelles, pour les remplacer par l’agriculture et l’élevage. Cette révolution fut menée sous le coup de migrations et/ou d’influences proches-orientales et anatoliennes. Dans ce tableau, les derniers chasseurs-cueilleurs font piètre figure, eux dont les modes de vie mènent à un cul-de-sac. Pourtant, un nouveau regard porté sur les vestiges matériels de ces temps anciens montre que la période fut des plus fécondes : les derniers chasseurs-cueilleurs européens se sont apparemment dotés d’une nouvelle façon d’envisager la place de l’humanité dans leurs discours culturels. Cette naissance d’un anthropocentrisme est sans doute une condition nécessaire, à défaut d’être suffisante, pour créer agriculture et élevage. Loin d’être démodés, les derniers chasseurs-cueilleurs semblent avoir été des acteurs très actifs de la ‘révolution néolithique’.Les pratiques funéraires des derniers chasseurs-cueilleurs européens montrent clairement que, dans les discours culturels de l’époque, la place de l’humanité fut renégociée.

Heure : Le jeudi de 14H À 16H

Dates : 13/10/2016 > 17/11/2016

Lieu : Salle du Conseil, MRAH, 10 parc du Cinquantenaire, 1000 Bruxelles

Prix : 50 € (+ 15 € pour une carte d’accès aux collections permanentes des MRAH toute l’année) à verser sur le compte de l’IRSHAAB BE37 3101 3003 2428 (BBRUBEBB)

Professeur : Nicolas Cauwe